Cent-trente-neuf

De passage seulement
dans Hochelaga
juste assez de temps
pour trimballer
un rêveur des amoureux
une mère sa fille

emmitouflés bigarrés las

Advertisements

Dép’s du coin – Joliette/De Rouen 

OUEST/EST

Six œufs et une pinte de lait
Matins affamés :
retour à l’essentiel

Nicolas Laloux
L’homme de ma vie

Camel jaune
On ne naît pas fumeur, on le devient

Argent-ciel
Peut-être
qu’aujourd’hui
est le premier jour du reste
de ma vie

Jus d’ananas en canne
Soudaine envie d’exotisme
ou
simple poussée de nostalgie

Pabst
Pendaison de crémaillère
oblige.

Le Journal de Montréal
Le TRAFIC des diamants SALES de PLAYMATE à maman
Qui sont ces ANARCHISTES? Le CANADIEN rebondit
Vedette PORNO malgré elle Barrette GRAS DUR

Chips sel et vinaigre
Faire le plein
de victuailles et
terrasser Ganondorf

Jus oasis
Se téter quelques vitamines C

Fromage mi-fort
Une date qui s’annonce
à la dernière minute par texto

Bouffe pour chats
Toujours oublier d’y acheter ses croquettes sans-gras-végé-ultra-santé

Petites grenouilles en gélatine
Retomber en enfance en laissant fondre
un souvenir sous la langue

Tampax
Faut ben passer
à travers la semaine

Caisse de Tremblay
Faut ben passer
à travers la semaine

Quatre-vingt-cinq

Ai filé à l’anglaise

– Sortie d’urgence –

effilé souper
à mots tirés
couverts
par nappe
et napkins

assorties.

Ai couru sur Du Quesne
mais n’ai pas rattrapé
l’étoile filante

Marcher
ou plutôt
hochelaguer
ma trajectoire
au lieu d’attendre

solitaire
en vain
deboutte
grise
en orbite

le prochain.

Préférer
faire corps avec l’asphalte
pas à pas

élaguer

pour plus tard rêver
à ses crevasses
cicatrices

peu à peu
les panneaux publicitaires
n’annoncent plus Canal Vie
mais les buffets chinois
en spécial

Ai franchi la frontière

Soixante-sept

Prendre la soixante-sept
pour faire le soixante-neuf
Traverser Rosemont
et retrouver
un hochelagais
en exil

qui prend son café Atomic
plutôt que Lézard
ses voisins
fauchés
plutôt que parents
de petits braillards

qui préfère (feu) Michelle BBQ
au Monaco de Masson
qui s’émeut devant
le Stade olympique
au lieu d’errer
sur Plaza Saint-Hubert.

Reste
que c’est
à la Succursale
qu’il prend
sa bière
et pas

Chez Françoise.